Les vents du changements

Papillon Monarque en train d'écloreJe l'avais annoncé dans la newsletter: nous sommes en route pour un changement très important, déjà bien entamé en 2019, et que le passage de Jupiter sur la conjonction Saturne-Pluton va consacrer. Le monde est en train de muer, de muter, d'accoucher d'un nouveau monde, de la pérennité duquel nous pouvons même douter. La stabilité est profondément atteinte, comme lors de tout changement, de tout accouchement. En astrologie, le changement qui se produit en ce moment ne s'est pas produit depuis 500 ans: à l'époque, avènement du protestantisme, massacre et pillage des civilisations amérindiennes (Incas, Mayas...), changement d'équilibre du monde avec l'émergence du Nouveau Monde dans la réalité occidentale, une période de pouvoir brutal, d'émergence des banques et de leur système, de répression accrue du féminin avec l'Age classique après les folles envolées mystiques et amoureuses des XIIIème et XIVème siècles, de toute-puissance de la raison au vilain visage, et de la "science".

Descartes Nombre d'entre nous se sentent fatigués, au bout de leurs forces, au bout de leur patience... tandis que les vents du changements ne cessent de souffler. Mais aucune mutation ne se fait sans perte, sans fatigue, sans transformation nécessaire. Ce qui nous fatigue, ce sont nos résistances, tout ce qui en nous ne veut pas lâcher prise et suivre le flot qui coule: nos accumulations non digérées dans le corps et le coeur, nos surplus encombrants dans la maison et sur le compte en banque, nos peurs de l'avenir, tout ce qui est brusquement devenu vieux et inutile en nous dans un monde en mutation rapide comme son climat. Et ce n'est pas une question d'âge...
Ce qui nous tient en retrait, c'est aussi ce processus de dormition de la chenille dans son cocon, moins fatiguée que protégée, attendant le chaud soleil sous lequel elle pourra éclore papillon. Encore quelques semaines...
Pâquerettes et pissenlitsEt, quels que soient les changements à venir, la révolte qu'annonce l'arrivée de Jupiter sur Pluton, pile au moment des municipales, est pour le meilleur, même s'il se peut qu'elle rencontre, comme en nous, des résistances désespérées.

Mars en trigone avec Uranus pour encore quelques jours, sextiles tous deux au Soleil, font de ces jours des moments de révélation, de transfiguration, d'héroïsme... et parfois aussi de tensions, de raideurs, de cassures, de colère, tandis que la rétrogradation de Mercure nous incite à plonger en nous-mêmes. Un peu de bulles pour assouplir les tensions, un peu de ghee ou d'huile pour faire tomber les raideurs, par exemple une cuillère à soupe d'huile fruitée au réveil, de la cannelle pour réchauffer les souffles froids et les crampes du ventre, les 4 semences chaudes (cumin, carvi, anis, fenouil) pour déboucher les ouvertures et chasser les vents inopportuns, du citron confit pour purifier et amollir, mais surtout les merveilleuses pâquerettes qui fleurissent déjà, en vin ou en huile ou en salade, pour retrouver le contact avec la terre, le petit, l'humble, le doux et le tendre.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet