2020, meilleurs voeux à tous!

Voici venu le temps de me lancer dans l'exercice délicat des prévisions astrologiques annuelles... Ames sensibles en recherche de légèreté, passez à l'avant-dernier paragraphe!

20191226_161017.jpg On commence avec la conjonction Saturne-Pluton déjà à l'oeuvre en 2019 et qui domine 2020, bientôt rejointe par Jupiter. L'obsolescence de nos systèmes est mise en lumière, une époque s'achève, et cela risque de toucher en premier lieu nos "vieux", quel que soit leur âge: tous ceux qui ne voient pas le changement s'amorcer et s'accrochent au passé, nos anciens pris dans les rêves, les scandales et les cauchemars d'époques révolues, de l'Eglise catholique à Gabriel Matzneff ou à l'extrême-droite, de même que les rapports de pouvoir et les croyances qui ne reposent plus que sur du vent. Faire des migrants un problème central quand on voit les réfugiés et les ravages créés par les incendies en Californie ou en Australie, ou quand on sait que le dérèglement climatique peut également faire de nous des migrants, va bientôt devenir risible, par exemple.
Ile de la paix Et c'est peut-être pour cette raison, l'obsolescence, que Greta Thunberg, une adolescente, est la personnalité de l'année. Confusément, il est bien perçu qu'un nouveau monde est en train de naître, avec lequel la jeunesse a une affinité naturelle, une jeunesse injustement écrasée par l'écoanxiété comme je le constate souvent, ce qui a sans doute également conduit à l'arrivée au pouvoir de très jeunes chefs d'état, même si certains ( notre Jupiter) sont encore plus accrochés que les vieux à ce système obsolète.
Confusément également, il me semble, ce n'est pas la réforme des retraites qui est attaquée dans cette longue grève, mais l'obsolescence d'une réforme reposant sur l'idée que le monde que nous connaissons va se prolonger. La conjonction Saturne-Pluton, c'est aussi la nécessité de la modération, de l'économie, du dépouillement, de la simplicité, loin de l'économie de marché et du rêve de milliardaire. La résistance au changement en est certainement un autre ressort.
Coucher de soleil sur le Léman Il est possible qu'un ou plusieurs chefs d'état rencontrent une fin brutale, ou soient l'objet d'attentats, particulièrement messieurs Trump et Macron. D'ailleurs, et même si cela devrait commencer dans quelques années seulement, il y a fort à parier que les Etats-Unis soient précipités dans le déclin et perdent leur position dominante dans le monde, avec les GAFAM, exemples de la ploutocratie dont la disparition est nécessaire. Il est probable que les cartes soient rebattues au Moyen-Orient dans la foulée...
A un niveau personnel, cela nous demande à chacun une plongée dans nos très-bas, nos angoisses et nos peurs, voire dans la crasse qui nous saute aux yeux, loin des clignotants artificiels, là où la seule lumière est celle de notre âme. Des décisions drastiques peuvent être prises pour se retrouver plus en conformité avec soi, tandis qu'avec la conscience des enjeux et des urgences se délitent les illusions et les procrastinations. La question nous est posée avec force: que sommes-nous venus faire ici, dans cette époque de grands changements, de basculement du monde? Resterons-nous derrière nos écrans, à espérer que rien ne bouge finalement? Ou irons-nous vers le dépouillement et la vérité nécessaires? La crainte de la perte et les résistances masquent encore les forces de vie qui se lèveront au bon moment, comme la charge des Rohirrim dans le gouffre d'Helm, sur lesquelles nous ne comptions pas, ne les connaissant plus, peut-être au moment où Jupiter se joindra à Pluton.

P1020120.JPG Mais l'année a aussi commencé par la nouvelle Lune exceptionnelle du 26 décembre, tandis que le Soleil et la Lune étaient en conjonction avec Jupiter en trigone à Uranus. Un moment d'enflure de l'ego, qui a peut-être inspiré la grenouille américaine orange déjà bien enflée et son attaque, ou de généreuse fraternité universelle, bien aidée par Noël, qu'on retrouve aussi dans ces grèves qui allient différents groupes autrefois opposés, ou dans ces généreux mouvements pacifistes et fraternels comme XR et les grèves de la faim qui ont émaillé leurs actions. Quelques jours après, le Soleil ne grille plus les autres planètes, il reste surtout la fraternité et la tolérance. Peut-être aussi une ébullition féconde sur les moyens à mettre en oeuvre pour faire émerger la lumière et la douceur de vivre pour tous.

photo_25alternative.JPG Il est certain qu'en 2020 chacun d'entre nous continuera ses adieux sans doute embués de larmes à son ancien monde, mais sans doute verrons-nous également chacun la lumière commencer d'émerger au-delà des angoisses et de la tristesse, et dessiner l'espoir d'un monde plus fraternel, plus solidaire, où nous avons un rôle également, unis dans l'effort.

Je nous souhaite à chacun une magnifique année 2020, et la lumière pour la traverser et en être transfiguré. Au nouveau monde qui émergera peu à peu!


Voici un article de "La relève et la peste" qui résume le sombre panorama de 2019.