Le paradis c'est ici ! - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - routine quotidienne

Fil des billets

vendredi 2 juillet 2010

C'est la canicule...

La St Médard, ça ne marche plus?!! En tout cas, il ne pleut plus, comme vous avez pu le constater...Il fait même très chaud et très sec. Ici, en Provence, le vent souffle un peu, rafraîchissant l'air mais accentuant l'impression de sécheresse.
J'y vais moi aussi de mes conseils pour supporter la chaleur:
-tirer les volets, les persiennes, les stores...pour maintenir votre lieu de séjour dans l'ombre comme le terrier protecteur. Mais laisser les fenêtres ouvertes pour permettre la circulation de l'air. Humecter régulièrement les rideaux: l'air en circulant au travers des rideaux humides fera baisser la température intérieure de plusieurs degrés, tout en apportant une douce humidité. On peut aussi placer des pots de terre cuite non vernissés (genre pot de fleur sans trou) sur le rebord des fenêtres.
-le matin au lever, s'étirer sans faire d'effort, pour rétablir la circulation des souffles qui a tendance à se figer avec la chaleur. Plus tard dans la journée, danser, chanter...et tout concourre à nous y encourager en été.
-si on peut, se lever et se coucher avec le soleil, quitte à faire la sieste. Le soleil est particulièrement doux et agréable à son lever, et le seul auquel on puisse vraiment s'exposer en été, à moins de séjourner à côté d'une rivière, d'un lac, d'une piscine...
-en cas de manque d'appétit, trempette dans la piscine, la rivière, la baignoire...d'eau froide de temps en temps, ou douche fraîche. On peut aussi prendre une tisane astringente avant l'heure des repas: thé vert à la menthe pas trop sucré, tisane de myrte, d'absinthe...
-sous climat chaud et sec, consommer du lassi, ou yaourt battu avec de l'eau, surtout en fin de repas, parce que c'est délicieux bien sûr, que ça fait le ventre plat et évite les problèmes de transits. Sous climat plus humide, des boissons au lait en dehors des repas.
-manger et boire chaud, et tant mieux si cela fait transpirer, parce que la transpiration est un bon signe de circulation des souffles, et qu'elle est rafraîchissante.
-boissons de saison: orgeat véritable (eau de cuisson de l'orge, purée d'amandes, extrait d'amande amère, fleur d'oranger, miel), vraie limonade (eau miellée au zeste de citron très légèrement fermentée, puis allongée au jus de citron), thé vert à la menthe, tchaï, autres thés au lait, infusion de mélisse, de menthe, sucrée à la réglisse.
Les souffles s'apaisent avec le lait du soir avant le coucher, la tendresse salvatrice des proches, la contemplation des joues rondes de la lune, les nourritures fraîches en énergie.
Pour les gourmandes, c'est le moment des pâtisseries! Des vraies, nourrissantes, onctueuses, à base d'oléagineux, comme on les fait au Moyen-Orient ou au Maghreb, ou encore en Inde, en Grèce, en Géorgie..., qui nourrissent la plénitude.

samedi 19 septembre 2009

Suite des pluies de fin d'été: proposition de dinacharya, ou routine quotidienne

Voici comment on peut envisager les journées d'automne, inspiré par l'Ayurveda (Ashtanga Hridaya chap.2), ou le bon sens, ou le plaisir. Comme d'habitude, ce sont des propositions n'ayant aucune valeur coercitive. Surout ne changez pas brusquement, si vous en aviez l'énergie, toute votre routine.
-se lever dans les deux heures précédant le lever du soleil (entre 5h et 7h du matin), particulièrement inspirantes et propices à la création
- contempler la condition de ce corps
-faire ses ablutions après l'élimination des excreta
-se brosser les dents avec des essences de bois astringentes, amères et piquantes*
-appliquer du collyre dans les yeux *
-instiller dix gouttes d'anutailam, ou de ghee ou d'huile de sésame, dans chaque narine
-faire des gargarismes avec une cuillère d'huile
-inhaler de la fumée, par exemple d'encens à base de bois: indien ou tibétain, ou poudre de cade (en vente chez Nature et Découverte)
-mâcher quelques graines de cardamome
-se masser à l'huile*, en particulier la tête, les oreilles et les pieds, puis prendre une douche tiède
-faire de l'exercice jusqu'à la moitié de sa force
-se masser le corps avec des poudres parfumées*
-repasser sous la douche et se frictionner en sortant
-prendre son premier repas et conduire sa journée en conformité avec ses devoirs
Pour ceux et celles qui ont des problèmes de lourdeur, le nez qui coule, la concentration vacillante, l'agacement ou le découragement qui monte, pour ceux et celles qui sont déprimés, atones, émaciés, dégoûtés...parce que la cause peut aussi simplement être... le changement de saison.
Suite au prochain billet

  • produit bientôt disponible sur le site pour les membres de l'association uniquement, et à prix coûtant