Fragon- contempler le bleu du ciel, la beauté des visages, la nature qui s'étire et fleurit... et surtout pas un écran.
- prendre des boissons toniques au réveil: oui, un café, si on se sent lourd et que les reins font mal et sont engorgés; une boisson au gingembre et au citron, chaude ou froide, si on est écoeuré; un verre d'eau chaude si on a froid; une limonade, ou une bière de chatons de saule, ou de noisetiers, avant le yoga ou le sport; un thé à la menthe bien astringent avec le petit-déjeûner. Si la montée de chaleur ne s'accompagne d'aucune transpiration mais de perte de l'appétit, un vin chaud aux épices.
- surgir, se déployer, pousser... comme les herbes et les bourgeons de fleurs et de feuilles, ou dévorer les kilomètres pour humer l'éphémère printemps de 48h qui nous attend.
- la nouvelle lune du 25 approche, Mardi Gras et nouvel an tibétain: c'est le moment du grand nettoyage de printemps! Ranger, trier, frotter, nettoyer, recycler, prendre conscience de notre sac constitué par tous ces objets qui nous accompagnent et le corps de cette maison que nous habitons, chasser les noiraudes de tous les recoins, contempler notre joli passé dans les objets qui en témoignent et le laisser partir...
- choisir ce moment parfait pour faire un masque à l'huile sur les cheveux pour la journée ou la nuit, qui fera retomber les souffles, ou un henné, ou simplement une douche tiède du haut de la tête.
- manger des verdures, des pousses, et des crackers ou du pain... tout ce qui est levé et sec.
biere_de_noisetier.jpg - le soir, prendre ce qui apaise et fluidifie: une panna cotta parfumée à l'amande amère avec éventuellement une compote de pruneaux, un lait à la guimauve, une crème au lait, une purée de céleri et salade...
- le soir, si on pratique le pranayama: la respiration yogique, jalandhara bandha seul ou allié à d'autres pratiques, brahmari ou respiration de l'abeille, comme celles qui se réveillent déjà.
- se faire (faire) un massage des pieds, pour garder les pieds sur terre, et/ou prendre un bain de pied chaud le matin uniquement si on a les pieds froids, mal aux reins, froid...

Bière de chatons de noisetier
Ingrédients : chatons de noisetier, miel de l'année ou sucre, eau
Préparation : cueillir les chatons quand ils sont ouverts et libèrent du pollen. En remplir la moitié d'une bouteille ou d'un bocal, et ajouter de l'eau ainsi qu'une c. à soupe de miel ou de sucre. Couvrir le goulot non bouché de la bouteille ou du bocal avec un linge fixé avec un élastique. Patienter quelques jours... Boire quand le mélange devient gazeux.
Idem avec les chatons de saule si jolis et poussinants, mais avec modération.
On peut également laisser fermenter la sève de bouleau qui surgit ici et là en régions avant de la mettre en bouteilles à limonade.