CouvFP-DecJanv.jpg
Ca y est, le tome 2 est sorti! L'accouchement s'est bien passé!
Vous pouvez en commander le téléchargement en cliquant sur le bouton de paiement (15€) dans la colonne de droite et en renseignant "pdf tome 2" dans l'objet.
Dans le post précédent, il y a d'autres options, y compris pour des cadeaux de Noël.

Voici une petite recette hyperclassique retravaillée et détaillée, qui n'était pas dans le tome 2, parce qu'elle sera dans le tome 3(février-mars: les frimas) pour le Carnaval: l'apfelstrudel. Originaire de l'Arabie, elle a traversé l'Empire Ottoman pour devenir cette spécialité viennoise que Schwarzy a rendu célèbre à Hollywood. Et c'est amusant parce qu'elle ressemble de pas si loin à certaines versions de la tourtière de Gascogne de mon enfance, dans sa pâte étirée "voile de la mariée" ou pâte "phyllo", Armagnac en moins. Pas loin non plus du baklava et des pastillas d'Afrique du Nord. Avec le redoux annoncé, elle ne sera pas désagréable...

D'abord, le strudelteig, ou étirât, ou "voile de la mariée":
Ingrédients: 200g de farine T55 ou 45, 1 oeuf, 4 c. à soupe d'huile, 1 pincée de sel, beurre clarifié, Armagnac, 1/4 c. à café d'extrait de vanille.
Préparation: mélanger les ingrédients à la main et ajouter un peu d'eau, environ 2 c. à soupe, pour obtenir une pâte souple mais non collante. La pétrir longuement et la frapper en la soulevant et en la rabattant d'un coup sur la table de nombreuses fois. Quand elle est à point, la poser dans un bol, recouvrir d'huile et laisser reposer 2h.
Napper une table avec un drap, poser la pâte au milieu, l'aplatir un peu puis l'étirer en glissant les doigts en-dessous, progressivement, aussi loin qu'on peut vers les rebords de la table, sans la trouer. A ce moment, sa finesse la rend presque transparente. On peut aussi l'abaisser au rouleau puis finir de l'étirer avec les doigts mais le mouvement est moins uniforme. Laisser sécher quelques minutes ainsi.
Pendant ce temps, préparer un mélange de beurre fondu, d'armagnac et d'extrait de vanille avec lequel on enduit la pâte au pinceau, puis la replier en utilisant le drap et recommencer l'opération pour qu'elle soit de la taille du rectangle adéquat pour le strudel.

Le strudel: Ingrédients: strudelteig, 4 ou 5 pommes de garde (donc non juteuses), 2 c. à soupe de chapelure, 2 c. à soupe de poudre de noisettes, 2 c. à soupe de raisins secs, le jus d'un citron, cannelle et clou de girofle au goût, beurre clarifié, sucre ou miel ou mélasse de fruits. Préparation: couper les pommes en fines lamelles. Mélanger les pommes coupées, le jus de citron, les raisins secs et les épices dans un saladier. Sucrer au goût. Une fois la pâte au bon format, étaler la chapelure au mileu sans aller jusqu'aux bords. Placer le mélange de pommes dessus et, à l'aide du drap, rouler la pâte sur elle-même. Souder les côtés et enlever l'excédent de pâte. Enduire à nouveau du mélange de beurre fondu, saupoudrer de sucre puis passer au four pendant environ 40mn à 180°C.

P1000228_-_Copie.JPG Nous sommes entrés dans l'Avent. Ce moment où les lumières rases viennent fouiller les intérieurs des maisons et les recoins des forêts. Où, alors que la nuit domine, les lieux d'ombre s'éclairent. Dans le sentier plein de feuilles en décomposition, plus poétique d'ordinaire dans la lumière tamisée par les feuilles, dans les recoins où les lichens partent à l'assaut des arbres et les terrassent peu à peu, sur les sols à la candide nudité, chassant les "petites noiraudes", ou dans les yeux éblouis des citadins mornes, aux âmes fatiguées par leurs écrans. Mais les lumières pures de l'hiver se posent aussi sur le gel angélique des forêts et des prairies, les faisant resplendir comme des terres elfiques, ou des champs de perles et de diamants, de la poudre de Paradis... Puis dans les nuits scintillent et s'illuminent les Géminides, éclipsées en ville par les décorations de Noël. Et l'hiver en nous resplendit en secret.

Nous sommes dans les derniers jours d'une longue opposition de Mars à Uranus, trigone à Jupiter, qui a pu se traduire par des joies extrêmes, des colères brusques, des tensions, des ruptures, de la raideur dans les tendons et les idées, des gelées matinales... Pour y remédier, il vaut mieux éviter trop de chaleur sèche et éventuellement se frictionner à l'approche du redoux. Un citron coupé en tranches, confites, peut aussi être un bon remède: recette dans la tarte au citron p. 156 du tome 2 ou sur le blog.
Je suis un peu perplexe dans ce contexte vis-à-vis des grèves annoncées.
Mercure devenu direct, trigone à Neptune sextile à la conjonction Saturne-Pluton ne semble pas indiquer de brusques difficultés, et Mars sort de son trigone avec Uranus mais rentre en trigone avec Neptune, la foule. Les grèves pourraient ne pas être une expression violente, sauf les deux premiers jours et encore, mais bien la rage sourde de ceux qui vivent ralentis par les difficultés économiques, la déprime de l'éco-anxiété, le refus du système et de ses dérives trop visibles. Ce serait alors une grève de longue durée, concertée, installée, susceptible de modifier durablement la situation actuelle. Une grève de désespérés que les princes n'entendent pas pour l'instant.

Malgré les rapports alarmants, malgré les études mettant en lumière leurs effets délétères, les inégalités s'aggravent, les princes du capital font la sourde oreille.
29579.gif Mon professeur Philippe, qui était un spécialiste de médecine chinoise avant d'atterrir inopinément en Inde et de rencontrer les tibétains et l'Ayurveda, avait étudié le chinois. Il nous avait décomposé par exemple le caractère "roi": celui qui garde l'équilibre de la relation entre la Terre et le Ciel. En effet, les rois de l'ancienne Chine comme ceux de la France, les shamanes de la Mongolie, les femmes régnantes des petits royaumes du plateau mésopotamien, les marabouts, les guerriers-guérisseurs pratiquant le penchak silat ou le kalarippayat, les derniers rimpochés tibétains... tous les humains de pouvoir des temps à peine plus anciens avaient la responsabilité de cet équilibre. C'était leur capacité à le préserver qui leur donnait leur fonction officielle, reconnaissance d'une fonction de naissance qui ne pouvait se transmettre à travers un capital, et non consécration d'une aptitude particulière à écraser les autres. On s'inclinait devant ce qui passait à travers eux, pas devant eux. Si les récoltes étaient mauvaises, si la guerre était perdue, si la fertilité faisait défaut, l'humain gardien était sacrifié. Qui parmi les princes qui dirigent aujourd'hui ce monde à coup de milliards obtenus sur le dos des travailleurs et de la Terre ne serait pas jeté au bûcher? "How dare you"?