La Voie Lactée, océan de lait baratté par les dieux
Nous ne pouvons les voir, occultées par les nuages, mais la robe de la nuit s'est animée du scintillement des Géminides depuis le 7 décembre (et jusqu'au 17), juste avant que l'Eglise catholique ne célèbre, le 8, la fête de l'Immaculée Conception, une fête d'origine tardive, mais néanmoins l'une des fêtes majeures de la Dame au manteau bleu nuit et à la couronne d'étoiles. La grâce des aubes et des crépuscules en prend des teintes pastels ou mordorées propres à ce moment de l'année. Elle est devenue fête de la Lumière, à Lyon et ailleurs en France, où le scintillement coloré des décorations de Noël répond alors modestement aux étoiles.

Lever de soleil sur Tours La caresse des brumes, le riche tapis des feuilles et des mousses où l'on s'enfonce, le silence qui s'installe peu à peu, avant peut-être la danse des flocons blancs, invitent à un douillet retrait, tandis que se détachent ici et là les spectres des arbres dénudés. C'est le temps de la lenteur même si la course de la ville s'accélère avec l'approche des fêtes de Noël, et quelques gros remous propres à cette année 2018. Le temps de redescendre en notre palais intérieur et ses richesses secrètes: les habitants et les rêves de notre coeur, ce "soleil invaincu" qui nous fera traverser les eaux sombres, par-delà les frontières érigées de la surface. Pour cela, comme les arbres, épouser le dépouillement et le silence est bienvenu. Le jeûne en était un moyen...

Au bord du lac des Corbeaux D'autant que les astres nous avaient annoncé le début d'une période de colère, d'inquiétudes mal définies, pendant laquelle un ressentiment diffus et parfois violent comme une vague attaque le pouvoir, les institutions, et notre bienveillance à titre personnel. Cette opposition sans leader a toutes les chances de se prolonger, voire de devenir une marée d'ici au mois d'avril, et peut-être d'essaimer dans le monde. L'accalmie relative correspond au passage de Mercure en direct après une période de rétrogradation qui n'était propice ni aux lois, ni aux pourparlers, ni aux transports. Mais d'autres transits astrologiques vont grandement affecter à nouveau le dialogue.
Une autre manière de se demander pourquoi on vit, quel soleil intérieur va nous porter à travers cet hiver-là... Ce que l'opposition de Vénus et Uranus qui perdure depuis plusieurs semaines en raison des rétrogradations nous aide à découvrir, malgré les vagues de découragement.
P1000481.JPG
Aujourd'hui la température descend brutalement pour quelques jours, dans une de ces montagnes russes auxquelles nous commençons à nous habituer. Nous avons peut-être senti monter la joie, l'excitation et la puissance avec le feu qui s'élève en nous pour affronter le froid. Il n'est plus temps pour les régimes mais puisqu'on annonce de la glace, voici quelques idées pour que le froid nous mûrisse comme un coing sans nous geler comme une flaque: de la compote de coings, tout ce qui cuit dans sa peau au four, un petit verre de lait (végétal ou pas) avec de la racine de guimauve, du miel et de la fleur d'oranger le soir au coucher, une bonne tarte au citron ou seulement le citron coupé en tranches et revenu dans beurre clarifié et sucre même si ce n'est pas encore de saison, un porridge d'avoine tout doux le matin pour la tendresse, une bonne soupe de légumineuses, de l'orge tout le temps, en risotto, en orge au lait, en lait, des préparations à l'oignon, et des bouillons de tout ce qu'on peut... Si on ne marche pas, parce qu'on travaille ou que ça glisse dehors, de bonnes frictions. Après, la douceur annoncée à la nouvelle lune reviendra avec la pluie...