ail des ours en fleurIl reste 3 personnes qui n'ont pas répondu, mais tous les autres contributeurs se sont prononcés pour la poursuite de la collecte en vue du tome 4 de "Savourer le chant des saisons". Merci à tous et espérons que la sortie de la rétrogradation de Vénus le 15 avril portera la bienveillance et l'amour au coeur des élections... et permettra la publication du tome 4 sur le printemps!

Alors que le printemps marque la montée des sèves, la sortie de l'ombre, et le début de la manifestation, ces semaines à l'humidité bienvenue sont plutôt synonymes de relâchement, de descente, de retrait. Celui de Vénus dans sa course à l'envers, elle dont la rotation autour du Soleil est déjà en sens inverse des autres planètes, doublement rêtive cette fois. Les doshas accumulés depuis juin, et les crispations, enfin relâchés dans le corps, on peut ressentir un peu d'engorgement, de lourdeur, de tristesse, Poussins de saule en Auvergnede dégoût... Une bonne limonade de gingembre au citron fera pétiller les papilles et le désir, une jeûne partiel ou une mono-diète, ou un nettoyage plus radical opéré spontanément par le corps, ou une activité tonique mais modérée accompagnée d'assouplissements, dans la joie d'un corps plus délié avec la tombée des eaux. A nouveau, le goût acidulé des baies d'épine-vinette mettra du soleil dans nos plats de céréales, accompagnées d'herbes, de pousses, de germes, et de piquant/pénétrant: celui de l'angélique fraîche, du poivre de setchuan, de la cardamome, de la menthe, voire du raifort si on se sent très lourd.... La contemplation de la beauté à l'oeuvre dans la nature rafraîchit les yeux et le foie: celle des jeunes filles et des amoureux, celle de la suspension du temps dans la grâce d'une floraison fragile en plein Paris, celle de l'éclat tendre des regards sous la pluie...surprises sous la grisaille et l'apparente déprime. La tiédeur arrive!

PrimevèresDécouverte aujourd'hui des bébés amandes fraîches en provenance d'Iran (chez Eskan, rue des entrepreneurs à Paris, ou sur internet) incorporées à de l'orge aux herbes et au safran. Une recette végétérianisée de Najmieh Batmanglij:
Kitcheri vert aux amandes fraîches
Cuire séparément deux tasses d'orge perlée, préalablement rôtie à sec, à l'eau, et 1/2 tasse de lentilles vertes; ou pour une variante, 1 tasse de riz basmati et 1/2 tasse de soja vert trempé une nuit.
Faire revenir 10mn dans 6 c. à soupe de ghee 1 bouquet d'oignons nouveaux émincés avec leurs "feuilles", 1 tasse de bébés amandes, 1 tasse de coriandre fraîche, 3 tasses de persil et 1/2 tasse de menthe. Faire chauffer l'orge et les lentilles ou le soja ensemble, y ajouter la mixture verte, ainsi qu'1/2 tasse de jus de citron, 1 c. à soupe de mélasse de fruits (raisins ou poire), et 1/4 c. à café de filaments de safran dissouts dans 1 c. à soupe d'eau de rose pendant 10mn. Saler, poivrer et servir.
Le goût est subtil et délicieusement acidulé. Le plat rafraîchit comme un matin de printemps pur.