Voie_lactee.jpgNous entrons aujourd'hui dans ces douze jours entre Noël et l'Epiphanie, trêve des confiseurs ou héritage des Saturnales, où, les excès alimentaires aidant, le temps se suspendait, et avec lui les hiérarchies, les règles de la société, les guerres et les compétitions, voire les activités de la Bourse; hommage au Féminin, à ce point de l'année où toute puissance se réserve et se régénère, où les règles écrites s'effacent et se renouvèlent en se perdant ou se renversant, dans le silence assourdissant des festivités. A voir cette année 2016 qui s'achève, je crois que des Saturnales s'imposeraient, une alternative courageuse aux trublions qui l'ont animée. Oui, parce qu'une société qui accepte que ses règles soient complètement abolies pour Femme_et_lune.jpgquelques jours, c'est une société qui affronte leur validité ou leur inanité: quand le clochard est devenu roi ou le migrant devenu bourgeois, ou le brigand devenu policier, la véritable place de chacun apparaît avec force au moment du retour à l'ordre établi, et dans le joyeux chaos se lève la chape de l'ennui et de l'usure.

Petits-déjeûners: cuchaule ou fouace rabelaisienne (brioche au safran), crème fouettée, thé guen maicha, compote de cédrats; blinis, pâte d'olives vertes, écorces d'oranges confites, brouillé de lait aux fleurs, thé d'arbousier ; tiramisu, clémentines, thé d'orge grillée; tarte au citron bergamote, thé de frêne; pain d'épices, pomme au four, chantilly, thé fumé; soupe de légumes, pain noir, beurre, compote de pommes.
Déjeûners: tartines aux légumes, salade de mâche aux noix, potée de pois chiches aux 13 épices (dans "Le goût du paradis"); couscous de légumes d'hiver, semoule d'orge au beurre, confit de cédrat; gratin de chou-fleur et épinards au carvi, naans, pesto de persil, chutney de pommes; haricots rouges à la bourguignonne, gratin de polenta, confit de topinambours aux pommes, salade verte; gratin dauphinois, salade d'endives et chicons.
Dîners: tatin d'endives, potée de haricots; soupe de lentilles, carotte et céleri, pain de kamut ; purée de céleri gratinée, soupe de cresson (et orties séchée éventuellement) ; potée de carottes, poireaux et pommes de terre ; bortsch et dumplings; fondue vau vacherin.

DSCN5233__800x600_.jpg Blinis ou pancakes
Recette de mon livre "La Voie Lactée"
Ingrédients: lait ribot, farine de seigle, une pincée de sel; ou lait, 1 lamelle de levure boulangère, farine de blé, miel, eau de fleurs d'oranger, 1 pincée de sel.
Mélanger les ingrédients la veille ou quelques heures avant. Laisser reposer la pâte en entourant le contenant de linges pour le préserver des courants d'air. La pâte est prête quand des bulles se forment et remontent à la surface. Cuire les blinis à feu moyen dans une poêle de petite taille.
Tartines aux légumes
Ingrédients: lait, farine, fromage fondant (vacherin, reblochon cendré, comté...), légumes de saisons coupés en tranches (tronc de brocolis, coeurs d'artichauts, carotte, panais, chou...), origan ou za'atar, grandes tranches de pain pas trop épaisses et un peu sèches, éventuellement lamelles de tomate confite.
Préparation: Couper les légumes en tranches et les disposer dan une poêle ou une casserole plate. Les arroser d'eau, ajouter un peu de beurre clarifié et faire cuire à feu fort. Quand l'eau s'est évaporée, vérifier la cuisson des légumes et réserver.
Faire chauffer 1 cuillerée à soupe de beurre clarifié dans une casserole, ajouter 3 cuillerées à soupe de farine de blé et faire blondir à feu moyen. Délayer la farine à feu doux, en tournant sans arrêt, avec 2 tasses de lait cru versé peu à peu. Quand la préparation a pris du corps, arrêter le feu, ajouter du fromage selon votre goût, saler et poivrer.
Disposer les légumes sur les tranches de pain, tartiner avec la béchamel, saupoudrer d'origan et passer à four chaud le temps de faire un peu gratiner.
DSCN5211__800x600_.jpg Couscous de légumes d'hiver
Ingrédients: carottes, panais, chou chinois ou daubenton ou de Bruxelles, artichauts, beurre clarifié, garam masala...
Préparation: éplucher et découper chaque légume séparément en tranches pas trop fines, sauf les artichauts. Mettre les artichauts à cuire dans de l'eau bouillante salée et citronnée. Faire cuire chaque légume séparément à l'étouffée dans un peu d'eau avec un peu de beurre et de sel. Réserver. Récupérer le coeur des artichauts à mi-cuisson et finir leur cuisson à l'étouffée aussi. Mélanger tous les légumes et leurs bouillons, ajouter un peu de garam masala et chauffer à feu doux quelques minutes. Servir.

Voici quelques propositions pour se nettoyer après les agapes et les excès, pendant ou après ces douze jours entre Noël et la Chandeleur où tout était en suspens.
Après le pic de tiédeur de ce WE, la saveur astringente peut nous permettre de nous rassembler à nouveau, et de retrouver une impression de pureté et de légèreté: thé, tisane de feuilles, café d'orge...
Si on a trop bu, une soupe à l'oignon gratinée bien poivrée, avec un peu de vin blanc, ou une poêlée de chou chinois ou Daubenton au carvi et au beurre clarifié, ou une soupe de vermicelles au lait salée, ou un thé à la cannelle... apaiseront les souffles. Un passage au hammam en climat sec, au sauna en climat humide, avec alternance de bain ou douche froide, également... En prévention des excès de boisson: 6 amandes amères, un très ancien "truc".
DSCN5193__800x601_.jpg Si on a trop mangé, on peut éviter de brutaliser à nouveau son corps par un jeûne: manger léger, bien cuit, en s'arrêtant juste avant la satiété, arrosé avec le bouillon de potées longuement mijotées à tout petit feu, et boire de l'eau chaude entre les repas, avec éventuellement du gingembre sec ou de la racine d'angélique, du miel et du citron.
Si on se sent écoeuré au matin, ou assoiffé par la nuit tiède, du citron encore et toujours, ou de la mélasse de grenade, du verjus, du jus d'épine-vinette... tous ces acides rafraîchissants qui ont disparu de nos étagères, et qu'on trouve encore dans les épiceries exotiques. A défaut, de l'eau vinaigrée, au vinaigre de cidre...
​ Si la voix s'est cassée de trop de chant, d'alcool ou d'exposition à l'humidité, voici un remède délicieux: faire revenir les tranches entières d'un citron dans du beurre clarifié jusqu'à ce qu'elles soient translucides, ajouter un peu de sucre qu'on laisse très légèrement caraméliser, et consommer immédiatement.
Et, d'une manière générale, pour chasser le froid de l'hiver, ou en profiter, l'Ayurveda recommande vivement le sport sous la couette, sans oublier les fous rires et les câlins, panacées universelles!