Le ciel astral est toujours marqué de la pierre aux quatre angles, celle des situations bloqués et des tensions irrésolues, celle qui nous pousse vers notre âme pour pouvoir respirer. Et la température monte...
Alors, comme l'année dernière, quand il fera chaud, en cas d'inappétence, de souffles bloqués (constipation, maux de tête...), d'anémie, de colère sans raison, pour se rafraîchir, récupérer ses esprits dans la fournaise, et surtout ... parce que c'est délicieux:

Boisson à la rhubarbe et à la rose
Couper 5 belles tiges de rhubarbe bien nettoyées en petit tronçons. Les placer dans une casserole avec 1,5l d'eau. Amener à ébullition et laisser bouillir à petits feux environ 5mn avec éventuellement quelques graines d'angélique ou de cardamome. Eteindre le feu et laisser tiédir.
Filtrer ensuite. Ajouter 2 cuillerées à soupe de sucre blond, et une cuillerée à soupe d'eau de rose.
Petit souvenir de Nostradamus...
Aspérule odorante Boire à température sous un arbre, en écoutant "Les roses roses" de Vanessa Paradis et Benjamin Biolay, ou en regardant les nuages.

Pour passer de la boue à la lumière et ouvrir la voie à la joie, on peut boire un thé d'aspérule odorante.
Pour la mémoire, le repos, la stabilité et la tendresse, une infusion fraîche de santal, camomille et écorces d'orange à la réglisse.
Pour nourrir sa chair, s'emplir de douceur, lisser les noeuds, de l'orgeat et sa version "pastis" à l'anis et à la réglisse.
Pour la tonicité dans l'effort physique et la transpiration qui relie le dedans et le dehors, un peu de vin sucré aux cerises et très allongé d'eau, ou de la liqueur de cailloux allongée d'eau, ou un pastis maison très allongé. Pour retrouver sa voix et décoincer les rouages, une panna cotta arrosée, ou un tiramisu.