Tiramisu aux fraisesPetits-déjeûners: galettes esséniennes, pesto de coriandre et galanga, jus de carottes; fromage frais, compotée de rhubarbe, sablés à la rose, infusion de sureau; smoothie d'herbe de blé ou d'orge, pain au lait et miel rozat.
Déjeûners: asperges vertes revenues au beurre, salade de bonnes herbes du jardin, semoule d'orge rôtie aux petits oignons et à la crème; fromage aux baies roses, pesto de fânes de carottes, chou vert-pré, pain grillé; charlotte de légumes primeur, pesto de coriandre et galanga, carottes à croquer.

Dîners: soupe de pois cassés et queues d'asperges, pain au lait; potée de chou chinois et petits pois, croûtons parfumés; gratin de semoule d'orge sur lit de verdure du jardin, pana cotta.

Fleurs de seringat Miel rozat
Après les Saints de Glace, piler une bonne quantité de pétales de roses rouges au mortier jusqu'à obtention d'une purée. Mêler cette purée à une quantité égale de miel liquide et verser le tout dans un bocal en verre qui sera rempli au deux tiers. Placer le bocal au soleil environ deux semaines, afin que le soleil cuise la préparation. Faire bien attention que le bocal ne voit ni la lune ni la pluie, afin que son contenu ne se corrompe pas.
Le confit obtenu est évidemment délicieux sur des tartines, en accompagnement de desserts lactés, seul... et il a en particulier des vertus aphrodisiaques et anti-aphteuses. Pour les aphtes, une autre recette ancienne qui marche très bien: l'infusion de pointes d'épines de ronce.

Consoude fructifiant Galettes esséniennes
On en trouve dans les magasins bio sous ce nom, mais très couramment aussi au printemps en Inde du Sud, les recettes étant très variées. Voici la base: une légumineuse germée (lentilles, pois chiches, pois cassés...), le germe ne devant pas dépasser une demi centimètre (deux jours), quelques oléagineux (amandes concassées, noisettes, noix, graines de courge, de lin, de tournesol...), éventuellement des fruits secs (abricots, figues, raisins...) ou de petits oignons nouveaux en lamelles, un peu de farine pour assurer une cohésion, des aromatiques pour la digestion et le parfum (angélique fraîche, gingembre, menthe, ombellifères, mélanges type cha'at masala ou "alléchant"), une petite dose d'huile, un peu de sel (sauf si on a mis beaucoup de fruits secs).
On passe le tout au mixeur jusqu'à obtention d'une pâte épaisse si on veut faire des galettes, d'une pâte plus liquide si on veut faire des crêpes. On peut cuire au four, dans un peu d'huile ou de beurre à la poêle, ou ... au soleil s'il fait bien chaud et sec en étalant la pâte sur une couche fine.
Cela prend peu de temps, convient à tous les repas, à toutes les heures de la journée, est très riche en énergie, digeste et apprécié de tous car riche en goût.
Divine angélique Si on l'a bien aromatisée, on peut trouver la galette particulièrement délicieuse avec un yaourt ou du fromage frais. Si elle est plus douce, avec un pesto relevé. Si elle est plutôt sucrée, grillée avec un peu de beurre frais et de miel rosat.

Pesto de galanga et coriandre
Réservé aux parisiennes qui peuvent se procurer facilement du galanga dans les épiceries asiatiques... et pas très local, mais c'est ma folie du moment. Pour l'obtention d'une saveur proche et plus locale, on s'adresse à l'estragon.
A quel moment: sur le versant mélancolique et lourd du retour à la pluie, dans les brûlures de la colère et de l'impatience, quand les rouages coincent, quand l'appétit s'enfuit, pendant le grand ménage de la maison ou de soi...
Ca fait quoi: ça rend à la pureté, ça replace au centre des choses, ça enlève les obstructions. Ingrédients: environ 6-7cm de racine de galanga, deux bouquets de coriandre fraîche, le jus d'un citron, un peu de sel (au goût), un demi verre de crème de coco sans additif (de plus en plus difficile à trouver) ou de crème liquide et de poudre de coco.
Préparation: passer le tout au mixeur et manger sur des tartines, avec des pâtes de riz, des crackers, des galettes esséniennes, en accompagnement d'un repas...