la lune de dimanche, photo de Pierrick JeussetLe soir nous offre en ce moment en Touraine des cieux proprement féériques au couchant, que je ne peux vous faire partager pour cause de panne d'appareil photo (les photos ci-dessous datent de l'année dernière), tandis que les hérons hantent gracieusement les flancs de la Loire en nombre inhabituel. Dimanche, pour la lune rouge, quand l'eau était sur le point d'être éclipsée par la terre et le feu, nous avons observé le lever d'une énorme lune sur la montagne, puis sauté à qui mieux mieux au-dessus du grand feu dans le jardin, dans les cris de joie des enfants tout excités. Nous sommes entrés dans un été indien que les étoiles d'octobre nous promettent flamboyant, tranchant, clarifiant, riche en révélations... mais aussi en perturbations de la parole et la pensée, en nouvelles fracassantes, en heurts lors de déplacements, tandis que Vénus entrant en Vierge quitte le trigone à Uranus, redonnant à la tendresse sa dimension humble et humaine.
DSCF7485__533x800_.jpg Il faut pouvoir se mettre au niveau de la pureté qui domine le ciel en ce moment.

La nourriture se fait donc très simple, très humble devant le déploiement de la beauté: du kéfir ou du caillé pour l'apaisement des souffles, des céréales en abondance avec peu d'assaisonnement, de la salade, des verdures dans du beurre clarifié, des fruits rôtis, des légumes rôtis aussi, du beurre clarifié partout, de l'eau lustrale (de lune et de soleil) en abondance, des vêtements blancs, des douches fraîches après les frictions matinales, des pieds tenus bien au chaud ou massés au beurre clarifié ou trempés dans un bain de pied sinapisé (à la moutarde) le soir, pour éviter l'irritation du nez et des yeux et régénérer le feu digestif confronté aux écarts de températures entre la nuit et le jour. A la prochaine pleine lune, on peut pratiquer shirodhara au ghee:  un filet de ghee coule lentement sur le haut du crâne, apaisant les souffles et nourrissant l'enthousiasme. Peu d'exercice physique mais beaucoup d'étirements, quand le soleil est déjà haut, comme tout ce qui achève de s'étirer autour de nous.
C'est un temps de condensation, de saturation, comme les brumes matinales peuvent saturer l'air et nous enlever provisoirement dans les interstices entre les mondes, après les levers colorés. La moutarde peut nous aider à faire circuler ce qui stagne éventuellement de cette eau en nous, également le radis noir, le cresson, l'huile de colza, le raifort...
DSCN7285__800x600_.jpg Les fleurs, qui n'avaient parfois pas fleuri cet été, s'épanouissent ou remontent. Les autres fleurissent en abondance: il faut soigner les ouvertures. Frictions, sauna ou hammam selon le climat, contemplation du lointain, nettoyage des autres ouvertures...nos fleurs à nous.
Et, bien sûr, pas de remèdes plus forts au flamboiement présent et aux tranchants que la réalité va manifester, que la contemplation de la beauté à l'oeuvre dans ce qui nous plaît ou nous déplaît, la tendresse de nos proches, la réconciliation, la reconnaissance et le pardon. Une petite musique pour accompagner tout cela: le thème musical de "L'assassinat de Jesse James..." par Nick Cave et Warren Ellis: ici.

Petits déjeuners: kéfir, pain de seigle grillé, pommée; porridge d'orge ou d'avoine à la guimauve, compote de cassis (merci Irene et Dominique), café d'orge; pain noir, fromage, soupe de légumes, pomme au four.
DSCN7245__800x446_.jpg Déjeuners: riz sucré au safran et aux baies d'épine-vinette, poêlée d'épinards et de bettes colorées, moutarde de Bénichon; radis au beurre, aubergines rôties farcies aux noix, soupe de maïs et poivrons rouges, crackers d'orge, caillé salé, poires rôties au miel; croquettes de semoule d'orge, chutney de tomates au fenouil, courgettes grillées, salade de roquette et radis noir, caillé.
Dîners: salade sauvage et fleurie, pommes de terre rôties au four, beurre clarifié, pommes au four; cresson et roquette, poêlée de brocolis, patates douces rôties au four, beurre clarifié; salade sauvage et fleurie, tian de légumes, bouillie de maïs; mâche, fenouils sautés au sésame, courgettes farcies au kasha et au safran, pesto de capucines.
Pour dormir: lait chaud à la guimauve et à la fleur d'oranger, infusion de fleurs de sureau et d'écorces d'orange.