Prairie précoce à pâquerettes et mousseAprès la lourdeur, voici revenus les belles lumières et les ciels purs. Frais le matin, chaud en milieu de journée: Pitta monte et le feu digestif fait rage. On peut avoir des problèmes ORL, des migraines, des nausées, froid et du mal à se lever, un transit trop rapide..., être joyeux, amoureux, enthousiaste, tonique, transporté... ou irrité, énervé, vindicatif, pressé.
L'étreinte mortelle du lierre Avec le changement, on peut être plus à l'aise avec des nourritures non fermentées: tsampa (farine d'orge grillée), polenta, châtaignes, kasha (sarrasin grillé), légumineuses locales (pois cassés, haricots, lentilles...), des produits laitiers, des parfums subtils ou modestes... Les fruits de saison semblent particulièrement appétissants: baies d'épine-vinette et d'églantines à l'acidité rafraîchissante et tonique, cormes et nèfles à la douce astringence, pommes et poires de garde...Petits trolls de mousse Les salades sauvages viennent à point pour réveiller ce qui dort: cressonnette ou cardamine, stellaire, violette, moutarde... et le raifort y met sa profondeur joueuse et fugace. On peut aussi profiter du cresson de saison, de la mâche, des laitues et batavia... et des cuissons au four: patates douces ou pommes de terre, racines, tartes sablées, gratins.
Au moment de la chaleur, parfois fugitive ou traversée de giboulées et d'arcs-en-ciel, on peut s'atteler aux gros travaux de la maison, reprendre son entraînement sportif, creuser le jardin, marcher... histoire d'éliminer un peu de feu, de transpirer, et d'évacuer toute rigidité. Déjeûner léger peut éviter les écoeurements dûs à la chaleur. Au besoin, une cuillerée d'alcool le matin à jeûn réveillera les énergies stupéfiées. Il vaut mieux éviter les stations immobiles au soleil, la sieste dans la chaleur, l'inactivité, la station prolongée devant un écran. Bientôt la pleine lune, qui s'annonce douce et inspirante, puis sans doute le retour du froid en toute fin de semaine.
DSCN5281__800x600_.jpg Propositions de menus:
Petits-déjeûners: compote de nèfles au miel, tsampa et infusion de menthes; soupe de légumes, pain noir, pesto de crucifères; Mont-Blanc, infusion d'aspérule et réglisse, compote de poires et clémentine; galettes de pois cassés au yaourt, sauce raifort et amandes, jus frais de pommes-poires ou jus d'églantines.
Déjeûners: salade sauvage, soupette de courge et angélique; gratin de kasha au safran et fromage frais, pesto de cresson; tarte sablée aux poireaux et aux épices, mâche aux noix.
Dîners: polenta au fromage, potée de haricots rouges, pesto; gratin d'épinards, pommes de terre en robe des champs, fromage; patates douces au four au beurre clarifié, soupe de pois cassés aux baies d'épine-vinette, pesto de cresson; panais, carottes et fenouils caramélisés au four, tatin d'endives, pesto aux ombellifères.