Je ne sais pas comment faire pour afficher vos commentaires....si quelqu'un a une idée...
Moi, j'aimerais vraiment que sur ce blog, vous puissiez poser des questions, demander des ajoûts, faire des observations...c'était le but de départ du blog et de l'association: un échange.
Merci à Rose et Aleth donc, et voici un petit ajoût en réponse à Rose:
si on est écrasé par la chaleur, c'est que le corps manque de frais et d'humide (ben tiens!) et on peut faire plusieurs choses pour le nourrir de fraîcheur et d'humidité
-consommer à tous les repas des herbes de saison: pestos, taboulé libanais, salade d'herbes...elles renouvellent et nourrissent le sang
-consommer des ombelllifères: cumin, carvi, fenouil, anis, et même du vrai pastis (je ne dirai pas quelle marque) sucré à la réglisse et très allongé d'eau (transparent)
-onction et massage du cuir chevelu avec de l'huile ou une décoction fraîche de camomille, lavage des yeux avec de l'eau de camomille ou de bleuet, massage du corps à l'huile avant la douche le matin
-les odeurs sont importantes: présence de fleurs dans la maison, ou de pétales de fleurs sur le lit, ou aspersion d'eau florale sur les murs (pas sur le placoplâtre) ou les voilages, ou quelques gouttes d'eucalyptus ou de menthe dans l'eau de lavage du sol....aérer après la préparation des repas ou cuisiner dans ces cuisines extérieures traditionnelles de Provence si évidemment nécessaires.
-entre 11h et 18h, aux heures très chaudes, manger léger. On peut même ne consommer que des lassis salés (yaourt battu à l'eau) avec éventuellement des herbes du jardin ou de saison: menthe, absinthe, mélisse, origan, sarriette, calament, santoline...
-éviter les salades (hors saison) genre laitue, et tout ce qui est cru aux heures chaudes
-si on peut, se promener en début de matinée dans la forêt, le jardin, sur le bord du canal...
-rester près du sol: petit jardinage, ramassage d'herbes, sieste sur la terre, taî chi ou méditation dans le jardin...
-éviter le plus possible la télé, l'ordi, les jeux vidéos...
-si les pensées s'envolent, fixer une flamme ou le soleil à son lever (pas plus tard, et avec les précautions d'usage)
-et la plus grande source de fraîcheur: la fontaine de Jouvence de la tendresse, la présence de nos proches aimés, le murmure des paroles douces et fleuries, et la poésie: relire Eluard, Kalidasa, Rimbaud, Whitman, St Jean de la Croix, le Cantique des Cantiques...