Le paradis c'est ici ! - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 6 avril 2014

Printemps et propositions de menus

Bourgeons de saule poussinantEn ce temps d'entre-deux encore, d'incertitude, entre la mort et la naissance inachevée, laisser la mort faire tendrement sa féconde récolte d'enveloppes obsolètes tandis que la vie jaillit de toute part et de toute couleur, s'allonger sur la branche du cerisier et regarder le temps se suspendre au rythme des blancs pétales tombant un à un, Bouffée de glycines'étourdir aux bouffées de giroflées, de violette, de lilas, de glycine....et des traces parfumées des animaux qui hantent le jardin, contempler les jeux de la lumière dans les jeunes feuilles, y écouter le chant du vent, aussi délicat dans les branches nouvelles qu'une patte de chat, se rassasier les yeux de l'or tendre des saules blancs, des petites lunes des fleurs de poirier, Fleurs de poirierdu rayonnement propre à chaque fleur, du foisonnement et de la perfection des pousses le nez dans l'herbe -et se souvenir avec émotion de notre nature aussi parfaite-, regarder les lances sortir de la terre et des écorces: jets de houblon, de bryone, de fragon, de tamier, de prêle...,, pousses de guimauve, jeunes branches gorgées de jus du prunellier, bourgeons du peuplier...et se déployer en un éventail vert ou rouge... Prendre refuge en l'instant printanier et réveiller nos mémoires endormies aux souvenirs de soleil pour cultiver notre coeur.
Cramaillotte
Propositions de menus:
Petits-déjeûners de matins frais: pétillant de sureau, tartines grillées de cramaillotte, jus de carotte à l'orange; 1 cuillerée de vin de bourgeons de peuplier, compote de fruits secs, graines germées, jus de carottes; limonade de racine d'angélique, tartines de pesto de consoude.
Huile de pâquerettes en train de macérer Déjeûners: bière de gingembre, tarte sablée aux poireaux, salade d'herbe-à-Robert et feuilles de violette, avocat aux boutons de pissenlits; tsampa, potée d'orties et consoude au poivre long, pesto de lierre terrestre; asperges poêlées, salade de plantain, primevère, et pissenlit, pommes de terre sautées aux pétales de souci, limonade de pissenlit.
Goûter: tartine de pesto de consoude, salade sauvage, boisson à la rhubarbe Dîners: vin de lilas, crème d'ortie aux amandes, croûtons au raifort; soupe au chou de Daubenton, ortie, consoude et poireaux, tartines au beurre de raifort, vin de peuplier; soupe de feuilles de violette, tartines grillées au beurre clarifié.

De même que les fleurs s'ouvrent et que les pousses surgissent, nos canaux s'ouvrent et le feu monte en nous: c'est le moment de faire de l'exercice au petit matin, jusqu'à la transpiration, de se frictionner après la douche à la farine ou à l'alcool si le matin est frais, de consommer des nourritures sèches, croquantes, rugueuses, aux saveurs piquante, amère et astringente principalement, comme les fleurs, les herbes sauvages, et les restes conservés de l'année précédente: fruits secs, céréales, légumineuses... ainsi que les boissons fermentées, en particulier à base de miel, qui transformeront nos excès en énergie.
Reflets de la lumière dans l'eau et les jeunes feuilles de peuplier Mesure de fleurs de lilas pour faire le vin, et récolte de soucis

mercredi 2 avril 2014

Un repas de printemps, La Voie Lactée

DSCN5667__800x600_.jpgVoilà qui va contenter les non-végétariens qui croient encore que les végétariens ne mangent que de l'herbe: c'est vrai! Au printemps! Si j'ai envie...
Tandis que les éphémères dansent dans l'air tiède, que le parfum des fleurs est plus puissant que la ville et monte au coeur en une bouffée de bonheur, les premières feuilles remplacent peu à peu les fleurs annonciatrices du réveil de la végétation. Après les racines, les sèves et les écorces, c'est le temps des feuilles et des fleurs dans l'assiette du glâneur: limonade de fleurs de violette; salade de pousses de laitue sauvage, pariétaire, pissenlit feuilles et fleurs, première têtes de lamier pourpre, pousses de mauve, oxalis, feuilles de violette et d'angélique, pousses de menthe Fleurs de Malus avec encore ses grappes de petites pommes de l'an passé tartines grillées de pesto de roquette cultivée; poêlée de jets de houblon et pousses d'orties. Dieu que c'est bon! Merci mon jardin!
Si nous n'étions pas suralimentés de toute part, nous nous en remettrions sans autre choix chaque printemps à la générosité de notre environnement. Pauvreté nécessaire, luxueuse austérité, où tous les désirs se revivifient et d'où jaillissent la joyeuse reconnaissance et l'humilité. La Résurrection pascale?

Autre sujet: pourquoi avoir écrit "La Voie Lactée"? Comme mon livre précédent, les raisons en sont très simples. Verre de babeurre au gingembre et aux feuilles de curryFatiguée d'entendre amis et relations refuser mes desserts lactés sous prétexte que les naturopathes et leurs suiveurs l'ont mis au ban, et ce alors qu'ils "adorent" le lait, inspirée par ma fille grande consommatrice comme moi de produits laitiers, j'ai eu envie de rappeler ses vertus, ses usages, et les enjeux qui pointent derrière ce désamour de l'aliment premier par excellence. Voici l'ancienne introduction du livre:
"Moi, j'aime, j'adore le lait.
Mais voilà, il a été mis à l'index par ceux qui savent.
Aimer le lait, cet aliment premier, serait donc un péché contre moi-même et ma santé, le signe d'une ignorance au coeur de ma félicité, comme la pâtisserie à laquelle je succombe. En plus, je ne comprends rien aux calories, minéraux, enzymes, omega chose...Ca ne rentre pas. Je suis un peu primitive...Et je n'arrive pas à mobiliser du temps pour me consacrer à la lecture des découvertes des nutritionnistes, lecture à renouveler sans cesse parce que les théories évoluent vite et que la panacée de la veille devient le danger du lendemain. Ca me tirerait hors de moi-même, et pourquoi? Le monde qui y apparaît ressemble à celui des actualités: rebutant et négatif, appréhendé uniquement à travers ses dangers.
Au bord de l'eau Pourtant j'aime cuisiner, et j'espère que ma cuisine nourrit, conforte et prend soin de ceux qui m'entourent. Alors, que faire sinon le choix du « primitif »? Rebondissant sur des textes de traditions médicales holistiques -qui offrent un accès direct au coeur de la roue-, des poèmes aimés, l'usage, la cuisine modeste des mamans, le silence, je muse et expérimente, me rapprochant de ma félicité et de ses vertus de démiurge enseignant. Et j'applique au lait que je bois depuis 40 ans... Voici le lait que je connais, dans toutes ses textures, sa richesse virginale, sans fard ni chimie.
L'alchimie du lait."

lundi 31 mars 2014

Stages à venir

Découverte et cuisine des plantes sauvages au château de Taillé

Organisé par Christine Causera, avec Keiko, Découverte et cuisine des plantes sauvages, les 18-19-20 avril, de 9h30 à 16h30,: une journée de cueillette et cuisine des plantes sauvages, une journée de cueillette et cuisine ayurvédique, une journée de cueillette et cuisine japonaise. Prix du stage, repas compris: 240 euros. Détails et inscription sur http://afleurdegout.blogspot.com/.
Enveloppe de bourgeon de peuplier tombée au sol et sa sève orangée et parfumée

Découverte de l'Ayurveda des saisons

Organisés par le centre Yama de Vanessa Brouillet, à Marseille,3 jours, à la découverte des plantes sauvages locales, et de la cuisine: du 1er au 3 mai. Détails à venir sur http://www.yoga-aix-marseille.fr/.
salade

A la rencontre de la Lumière

Retraite ayurvédique d'entrée dans l'été, du 6 au 9 juin, pour le centre Kalachakra de la Sarthe
Méditations guidées, pratiques de yoga, tout particulièrement travail sur les yeux, cueillette et cuisine des plantes sauvages abondantes autour du centre, petites pratiques de bien-être. Pratiques de 5h30 à 22h. Début de la retraite à 20h45 le 6 juin. Inscription sur entretien téléphonique préalable.
DSCF7174__800x409_.jpg

Femme, mère

En Gruyère, en vallée de Cerniat, à 800m d'altitude, du 21 au 24 juillet. Nous profiterons de la conjonction de Jupiter et du Soleil pour rejoindre les sommets à travers des randonnées quotidiennes. Sur le chemin, cueillette et repérage de plantes, pratiques de yoga, cuisine, point sur les pratiques féminines et destinées aux enfants, questions-réponses. Cette retraite est destinée aux femmes qui souhaitent retrouver un équilibre pour elles et leur famille grâce à des outils simples spécifiques de la nature féminine.
Fleurs d'onagre et de gesse

Purifier les souffles

Retraite ayurvédique d'été, du 26 au 31 juillet, pour le centre Kalachakra de la Sarthe:
Pendant cette retraite, au moment de l'accumulation des souffles dans le corps dûs à la sécheresse et à la chaleur, nous ferons un nettoyage complet du système digestif (qui métabolise aussi les émotions, les pensées et les actions), après plusieurs jours de préparation par la pratique des postures, du pranayama, du yoga nidra, la cueillette et la cuisine de plantes sauvages et cultivées. Pratiques de 5h30 à 22h. Arrivée le 25 au soir. Inscription sur entretien téléphonique préalable.
Fleurs d'angélique sauvage

La montée vers les sommets

Retraite d'été, jeûne et marche en montagne, du 4 au 10 août :
le tour du mont Thabor(3178m), 84km de marche.
Sur ce très beau circuit du parc national de la Vanoise, riche en lacs de montagne, également voie de pèlerinage vers la chapelle Notre-Dame des 7 douleurs au sommet du Thabor, méditations, yoga et marche devenant silencieuse à l'approche du Mont Thabor, repérage de plantes sauvages et médicinales, observation des animaux sauvages, cuisine modeste, point sur la saison en cours (pluies d'été). Matériel de randonnée indispensable: bonnes chaussures de marches, sac à dos confortable, "sac à viande", tenue chaude pour le soir...
Vue sur la Vallée Etroite

jeudi 27 mars 2014

Menu de samedi 29 sur le marché Beaujardin

Tulipe sauvage à FondettesNous vous proposerons:
- des sachets de salade sauvage,et d'"herbes qui renouvellent"
- des tartes sablées aux poireaux pour adoucir et ancrer
- des soupes de lentilles corail et céleri pour hydrater
- des poêlées de verdure : orties, consoude, choux pour purger des trop-pleins
- un pesto d'ail des ours qui nourrit les sucs et restreint les champs de perception
- des perles de fromage caillé pochées au sirop de fleurs de pêchers, pour se rassembler et se rafraîchir
- des gâteaux de semoule farcis aux dattes pour se restaurer sur le pouce
- des sablés aux fleurs qui rassemblent
- un verre de lait frais au safran et aux amandes pour goûter la délicate fraîcheur du printemps fleuriPrunellier en fleurs


Le blog de "La Table de Mélusine" devient une page Facebook sur laquelle les menus sont annoncés. Retrouvez-nous, Christine et moi, pour nos activités communes sur https://www.facebook.com/pages/La-Table-de-M%C3%A9lusine/497682167021058

mercredi 26 mars 2014

Temps d'éclosion

Les piques et les rougeurs du peuplierLes lances du bélier se dressent... Avec la prochaine nouvelle lune, dimanche, quand Uranus sera en conjonction avec la Lune et le Soleil, le besoin de réalisation personnelle faisant fi des obstacles va monter, avec la joie furieuse des éclosions. Floraisons, changements radicaux, ouvertures, opportunités soudaines... Si nous gardons les antennes en éveil, si nous avons préservé tout l'hiver les graines de nos désirs et de nos espoirs, ce peut être un moment exceptionnel de transformation, transfiguration, révélation.
La délicatesse du bourgeon de charme Pour garder les pieds sur terre, tenir l'intensité de ce qui monte et prévenir toute rigidité excessive, on peut ressentir un appétit particulier pour le beurre clarifié, les verdures offertes par la nature ou notre maraîcher, les alliacées (poireaux, oignon nouveau, et même ail si besoin), les oléagineux, les légumineuses, les saveurs et les nourritures modestes, les activités physiques toniques au petit matin frais, les pratiques qui nous mettent en contact avec la beauté du monde (poésie, méditation, danse, chant, contemplation du lever du soleil ou de son coucher...), photo trouvée sur http://www.backtothegeek.com/les douches ou les bains froids, le hammam, le voisinage de l'eau qui coule, les reflets de la lumière sur les feuilles et les vitres, la tendresse de nos proches, la beauté alentour et...le lait, même si on est en Carême, comme lors des fêtes de Holi qui viennent de passer, où le verre de lait safrané rafraîchit des folles courses arrosées de poudres colorées (on en trouve une scène magnifique dans le dernier Bollywood sorti en France: "Ram-Leela").
Coucher de soleil sur la LoireSi la pression vers la tête est trop forte malgré tout, si la colère ou l'inflammation montent, on peut doucher les chevilles à l'eau froide (en cas de fièvre particulièrement), contempler le lointain, frapper le sol des pieds en dansant (flamenco, kathak, course...), , se masser vigoureusement à la farine d'orge ou au gant de crin, prendre du sirop des 5 racines ou de fleurs de péchers, chanter et mettre le corps en vibration, s'entourer de couleurs vives (particulièrement du rouge) ...

mercredi 19 mars 2014

Menu de "La Table de Mélusine" le 22 mars sur le marché Beaujardin

- des salades sauvages en sachets, pour se nourrir des saveurs et des vertus de la saison
- des parts de galette de polenta dorée au beurre clarifié, pleines de douceur
- une délicieuse poêlée de courge musquée et consoude riche en protéines (et la fameuse B12 sensée manquer aux végétariens), adoucissante et nettoyante
- une soupe de pois cassés et orties, qui rassemble
- un pesto de consoude, tonique et frais
- des beignets de lait caillé au sirop de fleurs
- des galettes de semoule farcies à la pâte de dattes ou bradj, à grignoter au sec
- un thé au lait à l'angélique pour apaiser les souffles et déambuler à l'aise sur le marché ainsi que les commandes de sachets d'épices et de plantes, et quelques sachets de mon nouveau mélange: la "poudre joyeuse".
Fleurs de pêcherPousses de consoude

vendredi 14 mars 2014

Signature de "La Voie Lactée" à la librairie Lire au Jardin!

La Voie LactéeMon livre est en vente dans l'incontournable librairie

"Lire au Jardin"

5 rue de Constantine à Tours!

Une signature

aura lieu le

vendredi 21 mars à 18h30

Vous êtes bienvenus pour un verre... de lait, poser des questions, voir le livre, me rencontrer....!

jeudi 13 mars 2014

Menu de samedi 15 mars sur le marché Beaujardin

Fleurs de prunierC'est la fête des plantes sauvages! Alors évidemment on commence par
- des sachets individuels de salades sauvages: pulmonaire, géranium herbe-à-Robert, violette, coucou, alliaire, ortie... pour se purger de la chaleur qui monte fort et vite entre le matin et l'après-midi, et se réjouir des cadeaux parfumés du printemps
- un risotto à l'angélique et à la menthe, pour arrondir les angles, apaiser l'appétit, et rafraîchir les humeurs
- une soupe d'orties et de pois cassés, toute verte et tendre
- une poêlée de légumes du marché, pour les sucs du moment
- de petits pains d'orge, tout purs
- un pesto de lierre terrestre et pulmonaire, pour réveiller ce qui dort
- pommes sautées à la gelée de violette, pour adoucir les passages
- panna cota au sirop d'angélique, douceur et pureté, un ange passe..
- des sablés au jasmin, pour se rassembler malgré la chaleur et l'ivresse du printemps fleuri

lundi 3 mars 2014

Et soudain, le printemps...

souci des champsAu détour de la nouvelle lune de mars, tandis que les tibétains célèbrent le Nouvel An, il était là: le soleil retrouvé, aussi enivrant qu'en décembre, éclatant après la fraîcheur des nuits, portant haut les couleurs et la joie, pur, intense... Si intense qu'à nouveau le besoin de nourriture a pu temporairement s'effacer devant tant de beauté, tant de parfums.coucou Après tout, c'est le Carême aussi, temps de jeûne, pour alléger le corps au sortir de l'hiver, l'aider à monter vers les lumières du solstice, et le vivifier de désirs inassouvis. Mais pas trop, car l'hiver fût tiède et humide, pas assez froid pour faire provision de fraîcheur intérieure.
C'est déjà le temps des salades d'"herbes qui renouvellent": lamier pourpre en fleurs, lierre terrestre au parfum frais, violette douce et pénétrante, pimprenelle et pousses d'achillée qui chatouillent le palais, herbe-à-Robert aux jolies feuilles découpées, feuilles d'ancolie, pousses d'orties, mais aussi des racines, qui permettent de garder les pieds dans le sol quand la chaleur monte si vite: la bardane,les 5 racines pour le sirop diurétique et délicieux qu'on en fait (âche, fenouil, asperge, fragon, persil), la carotte, le panais, le céleri...JonquillesLe fromage caillé peut aussi aider à garder l'ancrage et tarir les écoulements des rhumes.
Difficile de rester, si on le doit, à l'intérieur, tout nous pousse à sortir au soleil. Alors, pour évacuer la chaleur qui monte à la tête, laisser son regard se perdre dans la fragilité des fleurs, les trouées de bleu dans le ciel à travers les arbres, la beauté des passants, la grâce des enfants, On peut aussi se rafraîchir avec de l'hydromel pétillant (billet du 31 janvier) qui consume les obstacles intérieurs et les transforme en joie, ou de la bière, ou mâcher de l'angélique. Parce qu'en ce temps proche de l'équinoxe, et en cette année 2014, les clairs-obscurs se font plus tranchés, et les demi-mesures disparaissent, la boue peut alors engluer et faire perdre provisoirement l'attachement à la vie au lieu de la nourrir. Aux débuts du Carême, on chassait cette "boue" en tuant la vieille année pour faire place à la nouvelle année sous la forme d'une belle jeune fille. Transformons la vieille avec un peu d'hydromel! Touffe de ficaire
On peut manger "à la fraîche", le matin et le soir, et faire des repas plus légers pendant la chaleur du jour. L'activité physique peut commencer à prendre de l'ampleur, avec l'accélération des rythmes, mais sans forcer.
Propositions de menus:
Petits-déjeûners: café d'orge et de chicorée, jus de carottes, pain d'orge grillé au beurre clarifié, gelée d'angélique; pain moelleux, sirop de bourgeons de pin, fromage frais, infusion de buis fleuri; pain de verdure, compote de pruneaux, bière de gingembre.
Magnolia Déjeûners: poêlée d'orties et racine de consoude (à cueillir gentiment pour ne pas qu'elle devienne amère et toxique) au beurre clarifié, galettes non levées; salade sauvage fleurie, hydromel, crackers; pain grillé et brouillé de lait (recette dans mon livre) à l'herbe-à-Robert.
Dîners: feuilles de chou de Daubenton fondues au beurre, riz sucré au safran, pesto de lierre terrestre, crackers d'orge; soupe de racines, croûtons beurrés; poireaux et racines de bardane au beurre, crêpes de sarrasin, pesto de pousses de consoude; tarte à la verdure, crème au raifort, soupe de carottes.

mercredi 26 février 2014

Détails des trois prochains stages

Retraite ayurvédique en Gruyère, du 10 au 16 mars

Préparer nos coeurs et nos corps à l'éclosion du printemps

Dans un gîte accueillant au bord du lac de Gruyère, nous ferons l'expérience des principes de l'Ayurveda, en relation avec la saison: en prenant appui sur les pratiques quotidiennes (yoga, pranayama...), nous intensifierons notre conscience des forces à l'oeuvre dans la Nature autour de nous afin de remettre les énergies en mouvement et accompagner la montée de "sève" du printemps et l'éclosion du coeur. Arrivée le 9 au soir. Limité à 12 personnes.
Activités: yoga, pranayama, marche vers la vallée de Cerniat, cueillette sauvage, cuisine végétarienne, yoga nidra, questions réponses sur l'Ayurveda. De 6h30 à 20h30.
Coût du stage, repas compris: du 10 mars à 6h30 au 14 mars à 14h, 450 euros. Le WE des 15 et 16 mars, 250 euros. Stage complet: 650 euros.
Hébergement en sus: gîte des Laviaux, Morlon (http://leslaviaux.ch/fr/)
Possibilité de covoiturage à partir de la gare de Lausanne, ou Bulle
Montagnes de Gruyère
Retraite de Carême à Tours, du 7 au 13 avril

Renaître avec la nature

Lors de cette retraite, nous cuisinerons beaucoup de plantes sauvages, sans viande ni graisse ni sucre, comme d'usage tant pour la tradition ayurvédique que dans les traditions et nécessités de l'Europe à cette époque de l'année. Nous nous engagerons également dans d'intenses pratiques physiques accompagnant l'accouchement du printemps, et nous visiterons plusieurs lieux spirituels à Tours et dans la région où faire l'expérience des méridiens de la terre. Nombre limité à 6 personnes.
Activités: yoga, pranayama, marche, cueillette sauvage, cuisine végétarienne, yoga nidra, questions réponses sur l'Ayurveda. De 6h00 à 20h00.
Coût du stage, repas compris : 680 euros. Possibilité de faire séparément le WE des 12 et 13 avril (fin du WE à 17h) : 200 euros.
Possibilité d'hébergement pour une personne sur place dans chambre avec salle de bain privative. 20 euros/jour
082.JPG
Stage organisé par "A Fleur de Goût": les 18,19 et 20 avril

Cueillette et cuisine des plantes sauvages au château de Taillé

Détails sur http://afleurdegout.blogspot.fr/2014/02/agenda-des-sorties-et-des-ateliers.html

Les autres stages sont mentionnés dans le billet du 31 janvier ou en cliquant sur le tag "stage".

Menu de "La Table de Mélusine" samedi 1er mars sur le marché Beaujardin

Primevères, pimprenelle et rosettes de pâquerettesTapis de violettes au pied d'un cerisier
Ce samedi, tandis que l'appétit forci avec les écarts de températures, il y aura:
- un riz grillé au safran, amandes et baies d'épine-vinette, pour nourrir et purifier les élans printaniers
- une poêlée d'orties et soja vert aux légumes du marché qui nourrit des sucs de saisons et des premières pousses frétillantes
- une soupe de pois cassés au citron pour apaiser le froid du matin
- un cake de légumes aux pruneaux plein de douceur
- des gougères au poivre de Jamaïque à grignoter allègrement
- un pesto sauvage avec les "bonnes herbes" du moment
- un duo de compote de fruits secs et panna cota, mariage de douceurs
- des sablés à la rose qui rassemblent
- une boisson chaude à l'angélique pour déambuler sur le marché avec les yeux bien ouverts et les doigts en éveil

mardi 18 février 2014

YOUPI! Mon livre est parti à l'impression!

Nous avons bien travaillé, tous, pour vous proposer un livre que je trouve magnifique (ce n'est pas moi qui prend les photos donc je peux le dire)! J'espère qu'il sera utile! Merci à ma merveilleuse photographe, Sophie Deiss, à mon éditeur, Christian Piaget des éditions Assa, à Irene, Dominique et leurs enfants, qui ont hébergé ces photos en Gruyère, et à la magnifique terre de Gruyère où l'inspiration nous est venue!
La Voie Lactée

lundi 17 février 2014

"A la Chandeleur...", ça ne marche plus non plus!

 Les fièvres montent mais le froid ne fait pas le retour prévu. Et on sent bien l'ébullition du printemps à l'oeuvre autour de nous, dans nos coeurs aussi.
C'est le moment de s'engager dans des activités toniques et intenses dès le réveil pour purifier la joie qui monte: course à pied, danse rythmée par les frappés du pied, pratiques martiales, accumulation de salutations au soleil, mais aussi les étirements qui rafraîchissent...Au moment de la douche, on peut, si elle est un peu sèche ou qu'on a des démangeaisons, se frotter la peau à la farine, ce qui liquéfie les toxines et les attire vers l'extérieur, améliore la circulation, diminue la cellulite, et ... permet d'éclore, tout neuf, tout propre, comme un nouveau-né ou une jeune pousse.
touffe de primevères Les saveurs du moment sont le piquant, l'amer et l'astringent, toutes les saveurs qui expulsent ou ébranlent le trop-plein des réserves de l'hiver. Piquant de l'eau gazeuse, de la bière que l'on peut consommer au réveil pour ensemencer les pratiques physiques (une ou deux cuillerées à soupe), du radis noir, du raifort... Tout ces piquants qui chassent les inflammations du printemps. Les textures: le craquant, le croquant, le grillé, le fumé, le léger, le rugueux.
 Imperceptiblement, le printemps commence à poser ses à-plats de couleur dans les champs et les jardins: une touffe de primevères côtoie des roses de Noël, un petit bout de tapis de violettes, un soupçon de rose sur les arbres dont les bourgeons s'entrouvrent, de belles laitues sauvages et des pissenlits que l'hiver doux n'a pas arrêtés, les premières feuilles d'angélique, les floraisons fragiles des prunus... Mangeons des pousses! Pestos et salades, fromage frais sur tartines de pain grillé, hydromel au sureau qui porte le pétillant du printemps dans nos estomacs et attendrit les lourdeurs ensommeillées de l'hiver. C'est bien sûr aussi la courte saison des graines germées, à consommer avec un peu de sel et d'angélique ou de gingembre. Les saveurs se font subtiles et modestes, humbles devant le déploiement à venir. Tout ce qui se transforme nous ensemence de vie printanière: fermentations, germination, ébullition, mousse.
Pulmonaire Le soleil est bien tentant, mais si l'on en croit les anciens, il vaut mieux s'en préserver à cette saison, à moins de faire de l'exercice en même temps, ou de contempler son reflet liquide sur les jeunes feuilles, sur la Loire, dans les ruisseaux et les flaques. Si son éclat monte à la tête, on peut se rafraîchir en posant son regard sur le lointain aussi longtemps que nécessaire.
Propositions de petit-déjeûners: pain au lait au sirop de bourgeons de pin, graines germées au citron, jus de carottes frais; perles de fromage caillé grillées (type gulab jamun) dans un peu de sève d'érable, tartines grillées, hydromel de sureau; pains de farine de pois chiches cuits à la vapeur, poêlée d'orge germée, gelée de pommes, tisane de fleurs pectorales; galettes d'épeautre levées, pesto de pissenlit et tahin, jus de citron au miel.
A grignoter: les bâtons de réglisse de mon enfance

mardi 4 février 2014

Jours de tempête

Le vent souffle et soufflera, sur la France.
Porteur de renouveau, d'inspiration, d'envol et d'énergie, il est aussi celui qui nous agite, nous emporte, nous éteint peut-être, et fait tourbillonner nos pensées comme des feuilles mortes, agitant nos rêves, agaçant et perturbant nos corps.
On peut se livrer au vent, se laisser habiter par lui, se laisser emporter, inspirer, et dépasser les limites...courir, danser, sauter et rire. Vent de Carnaval pour se moquer de tout, sauter toutes les barrières, s'envoler au-dessus des mornes visions de l'habitude.
On peut aussi se sentir trop bousculé, avoir envie de chasser la migraine, la goutte au nez, les mauvais rêves, la fatigue, les douleurs... Un petit tour au hammam dans les senteurs de l'eucalyptus aide bien dans ce cas, ou un bain de pieds aux graines de moutarde, un massage des pieds à l'huile chaude, la pratique de postures tenues en appui sur les cuisses, une main pleine de tendresse dans notre main... et une nourriture acide, salée et douce, aux textures craquante, onctueuse, sèche, émolliente, adoucissante, aux parfums pénétrants, par petites quantités, éventuellement suivies du mélange "arabo-andalou" ou d'une cuillerée de graines de fenouil. Et du lait: un verre de lait chaud avant de se coucher pour dormir paisiblement, ou une soupe salée de vermicelles au lait pour le dîner, ou un thé au lait après les courses, ou si la sécheresse prédomine un verre de petit-lait salé ou de yaourt battu... Le "lait de la tendresse humaine" qui apaise les souffles.

vendredi 31 janvier 2014

"A la Chandeleur, l'hiver... prend vigueur", mise à jour du planning des stages

Hier commençait le mois de février, du latin februare, ou mois des fièvres qui... purifient, avec la sainte Brigitte, le jour de la fête celte d'Imbolc, où les paysans sortaient dans les champs en portant des torches en l'honneur de la fertilité de la déesse Brigit. Premières fleurs de prunus à VelpeauAujourd'hui, c'est la Chandeleur, ou fête des chandelles: celle que tient Déméter à la recherche de sa fille chérie Perséphone, encore aux Enfers, sans laquelle son coeur ne peut exulter le printemps; celles qu'on allume dans les églises en l'honneur de la purification de la Vierge tandis qu'est démontée la crêche; ancienne fête nordique de l'ours, celui qui sort de sa tanière pour voir si son ombre s'allonge sur le sol et annonce la fin de l'hiver ou s'il faut encore se lover sans manger dans les profondeurs. Perce-neige
Et en effet le manteau de la terre frémit dans la transpiration matinale, comme le ciel pur de la nuit troué d'étoiles scintillantes. Mandalas de rosettes nouvelles, pousses droites, et bourgeons sur les arbres montent peu à peu des racines avec sève, sueur et rosée. Le dur se défait et reprend naissance, bouillonnante, frissonnante, fragile, encore cachée dans les dernières couches de terre, dans les branches... soulevant, écartant les obstacles et les vieilles enveloppes, destinées à présent à nourrir les élans mais plus à les contenir et les protéger. DSCF7994.JPG
C'est le moment de mettre à macérer la farine et le miel du pain d'épices de l'année, et de fabriquer l'hydromel de la joie: 1 part de miel chauffé et écumé battu avec 4 à 9 parts parts d'eau tiède, selon le degré que l'on désire, mises à fermenter dans un contenant non bouché mais protégé, et remué activement plusieurs fois par jour. On peut ajouter quelques fleurs de sureau pour activer la fermentation. Délice et remède en même temps, comme tout ce qui est dans le temps du Vivant. Bu à jeûn, encore plein de vie et de bulles, il chassera les lourdeurs de l'hiver, et les nausées de la montée de chaleur; après le repas, il aidera la digestion. Il aide à rendre vivant et subtil ce qui s'est figé et opacifié, y compris ce qui s'est durci dans le corps et le coeur en raison d'autres hivers plus intérieurs: ce qui n'a pas été "digéré", émotions, nourriture, activités et pensées. On peut aussi le réaliser avec du gingembre ou de la racine d'angélique, si les duretés sont profondes...
C'est le temps des crêpes, légères, que l'on fait sauter de la poêle vers le ciel... ou l'armoire, des nourritures doucement fermentées, adoucissant les passages, réveillant la vie, de ce qui pétille, frémit, s'élève, pour fleurir et fructifier.
"A la Chandeleur, l'hiver cesse ou prend vigueur", et il semble bien cette année, en contemplant le ciel pur de ce matin et les brumes délicates sur les bords de Loire, que l'hiver reparte pour quarante jours, avec soubresauts et cahots.

Planning des activités à venir:


Publication de mon dernier livre: "La Voie Lactée" aux éditions ASSA: hymnes, recettes, poésies, textes de médecine ancienne... sur le lait. Début mars.

La Voie Lactée ou le barattage de la mer de lait
Retraite ayurvédique en Gruyère, du 10 au 16 mars : préparer nos coeurs à l'expérience du pur amour
Dans un gîte accueillant au bord du lac de Gruyère, nous ferons l'expérience des principes de l'Ayurveda, en relation avec la saison: en prenant appui sur les pratiques quotidiennes (yoga, pranayama...), nous intensifierons notre conscience des forces à l'oeuvre dans la Nature autour de nous afin de remettre les énergies en mouvement et préparer la montée de "sève" du printemps et l'éclosion du coeur. Arrivée le 9 au soir. Limité à 12 personnes.
filename-colline-de-gruyeres.jpg
Retraite de Carême à Tours, du 7 au 13 avril: renaître avec la nature
Lors de cette retraite, nous cuisinerons beaucoup de plantes sauvages, sans viande ni graisse ni sucre, comme d'usage tant pour la tradition ayurvédique que dans les traditions et nécessités de l'Europe à cette époque de l'année. Nous nous engagerons également dans d'intenses pratiques physiques accompagnant l'accouchement du printemps, et nous visiterons plusieurs lieux spirituels à Tours où faire l'expérience des méridiens de la terre. Nombre limité à 6 personnes.
082.JPG

Organisé par Christine, avec Keiko,Découverte et cuisine des plantes sauvages, les 18-19-20 avril, de 9h30 à 16h30, au château de Taillé: une journée de cueillette et cuisine des plantes sauvages, une journée de cueillette et cuisine ayurvédique, une journée de cueillette et cuisine japonaise. Prix du stage, repas compris: 240 euros. Détails et inscription sur http://afleurdegout.blogspot.com/.

premières grappes de glycine
Organisés par le centre Yama de Vanessa Brouillet, à Marseille, 3 jours de découverte de l'Ayurveda des saisons, des plantes sauvages locales, et de la cuisine: du 1er au 3 mai. Détails à venir sur http://www.yoga-aix-marseille.fr/.
champ de jeunes oliviers
Retraite ayurvédique d'entrée dans l'été, du 6 au 9 juin, pour le centre Kalachakra de la Sarthe: à la rencontre de la Lumière.
Méditations guidées, pratiques de yoga, travail sur les yeux, cueillette et cuisine des plantes sauvages abondantes autour du centre, petites pratiques de bien-être. Pratiques de 5h30 à 22h. Début de la retraite à 20h45 le 6 juin. Inscription sur entretien téléphonique préalable.
Pois gourmand fructifiant

Femme, mère en Gruyère, en vallée de Cerniat, à 900m d'altitude, deuxième quinzaine de juillet. Nous profiterons de la conjonction de Jupiter et du Soleil pour rejoindre les sommets à travers des randonnées quotidiennes. Sur le chemin, cueillette et repérage de plantes, pratiques de yoga, cuisine, point sur les pratiques féminines et destinées aux enfants, questions-réponses.Dates précises et détails à venir.
Chartreuse de la Valsainte en vallée de Cerniat
Retraite ayurvédique d'été, du 26 au 31 juillet, pour le centre Kalachakra de la Sarthe: purifier les souffles
Pendant cette retraite, nous ferons un nettoyage complet du système digestif (qui métabolise aussi les émotions, les pensées et les actions), après plusieurs jours de préparation par la pratique des postures, du pranayama, du yoga nidra, la cueillette et la cuisine de plantes sauvages et médicinales. Pratiques de 5h30 à 22h. Arrivée le 25 au soir. Inscription sur entretien téléphonique préalable.
Reine des prés
Retraite d'été, jeûne et marche en montagne, du 4 au 10 août : la montée au Thabor (3178m). 84km de marche.
Sur ce très beau circuit du parc national de la Vanoise, riche en lacs de montagne, également voie de pèlerinage vers la chapelle Notre-Dame des 7 douleurs au sommet du Thabor, méditations, yoga et marche devenant silencieuse à l'approche du Mont Thabor, repérage de plantes sauvages et médicinales, observation des animaux sauvages, cuisine modeste, point sur la saison en cours (pluies d'été). Matériel de randonnée indispensable: bonnes chaussures de marches, sac à dos confortable, sac de couchage, tenue chaude pour le soir...
Vue sur la Vallée Etroite

jeudi 30 janvier 2014

Menu du marché pour samedi 1er février

Juste avant la Chandeleur, Christine et moi vous proposons:
- des galettes acidulées de pommes de terre au beurre, pour nourrir nos appétits
- une poêlée de légumes du marché, pleine de couleurs et de saveurs
- une soupette de lentilles au gingembre et au citron, pour se rassembler et se purifier
- des gougères au poivre
- un pesto sauvage, concentrant les bienfaits des herbes de saison
- des Mont-Blanc sur de petites meringues au mélilot, pour l'appétit fort
- des cuirs de pomme et prunelle, qui rassemblent et concentrent l'énergie
- des sablés à la reine-des-prés
- une infusion de gingembre au citron chaude pour bouillonner d'énergie sur le marché
Et merci à la Nouvelle République pour son article!
http://www.lanouvellerepublique.fr/Contenus/Articles/2014/01/29/Ayurveda-et-plantes-sauvages-dans-le-plat-font-bon-menage-1775436

jeudi 23 janvier 2014

Menu de samedi 25 sur le marché Beaujardin

Baies d'épine-vinette encore roses - riz grillé au safran et à l'épine-vinette, une recette d'origine iranienne pour se rassembler sous la pluie
- poêlée de légumes du marché aux orties, une assiette de couleurs et de saveurs
- pancakes au sarrasin, un peu de moelleux
- pesto sauvage, pour rafraîchir et raviver l'appétit
- tarte sablée à la courge avec une pointe de vacherin, pour nourrir et adoucir
- soufflés de lait au sirop, qui donnent du rebond avec leurs belles joues dorées
- tartes aux pommes au sarrasin et à l'angélique, mmm
- cuirs de pomme et prunelle, secret de vigueur
- jus de pomme et églantine chaud, pour musarder sur le marché
Les commandes de tisane seront prêtes également.

dimanche 19 janvier 2014

Stage de mars en Gruyère, retraite d'août dans la Vanoise

Le stage aura lieu à Riaz-en-Gruyère, à 700m d'altitude, dans la très belle et généreuse région de Gruyère. Si besoin, un covoiturage sera organisé depuis Lausanne ou Vevey. Comme d'habitude, les non-locaux seront hébergés par Sybille et Nicolas au gîte des Laviaux, au bord du lac, avec une possibilité de dormir en dortoir ou en chambre.
Au cours de ce stage, nous profiterons de la pureté de notre environnement et de la fraîcheur pour faire monter le feu de la transformation, celui qui fait éclore les fleurs de printemps, monter l'amour au coeur et briller les yeux, afin de réaliser les promesses de cette année et d'écarter tout obstacle en puisant aux forces du Vivant.
Le lac de Gruyère au printemps
Le stage se déroulera en deux temps:
- du 10 au 14 mars, de 6h30 à 20h, sauf le 14 mars (fin du stage après le déjeûner). Arrivée le 9 avant 19h. Pratiques intensives de yoga et pranayama, incluant des éléments empruntés aux arts martiaux ou aux pratiques monastiques, marche, cueillette (selon le temps), yoga nidra, cuisine...pour se relier aux forces vives de la saison et s'y abreuver. Amener une tenue souple, des chaussures tout-terrain, éventuellement une couverture et un tapis de yoga (il y en aura aussi sur place).
- les 15 et 16 mars, de 6h30 (pour ceux qui le peuvent, sinon 8h30) à 20h.
Poursuite des pratiques de la semaine, questions-réponses, cours d'introduction à l'Ayurveda reprenant les bases.
Le prix de la semaine entière est de 650 euros. Du 9 au 14 mars, 450 euros. Les 15 et 16 mars, 250 euros. La nourriture est incluse.
Les inscriptions pour chaque partie du stage, validées par des arrhes de 50% (encaissées une semaine avant le début du stage) pour les nouveaux, se termineront les 10 et 15 février: laisser un commentaire, non publié, ou appeler le 06 62 38 09 85. La réservation de l'hébergement est à faire directement auprès du gîte des Laviaux, où auront lieu les activités: info@leslaviaux.ch.
Sur place seront disponibles mon nouveau livre "La Voie Lactée", des huiles de massages appropriées à la saison, des produits d'hygiène et de beauté que je fabrique(poudre dentifrice, masque cheveux, poudre lavante...) ainsi que des mélanges de plantes et d'épices pour la cuisine et les tisanes.

En raison des réservations d'hébergement à faire au plus tôt, les personnes intéressées par le circuit de la montée au mont Thabor (détails dans le billet du 28 novembre) peuvent me contacter dès à présent.
Les prochains stages sont dans le billet du 28 novembre ou en cliquant sur le tag "stage".

mardi 14 janvier 2014

Samedi, sur le marché

Samedi prochain, sur le marché Beaujardin, nous vous aurons préparé à emporter:

- un risotto aux légumes du marché, pour nourrir nos appétits plus forts avec le retour du frais
- une chouée, poêlée de chou traditionnelle au beurre, pour adoucir et conforter
- des pancakes, à tartiner de pesto ou de mélasse de pommes
- un pesto de pimprenelle, pour supporter la chaleur et la lumière de la mi-journée, et faire redescendre les souffles
- des gougères au safran, parce que c'est trop bon et qu'il y a des fans
- des tartes sablées aux poireaux, relevées et rendues subtiles par la présence de quelques épices, pour la douceur et la simplicité qui s'accordent avec la pureté du temps
- des compotes de carottes aux noix, un délice d'enfance qui adoucit toute rigidité
- des galettes à la frangipane pour prolonger la fête des Rois
- des cuires de cynorhodon et pommes, à emporter dans sa musette, un concentré de délices
- des jus de pomme et cynorhodon chauds, pour prendre le temps de déambuler dans le marché

Si vous avez des demandes ou des suggestions, écrivez un commentaire!

lundi 13 janvier 2014

Le feu monte

Prairie précoce à pâquerettes et mousseAprès la lourdeur, voici revenus les belles lumières et les ciels purs. Frais le matin, chaud en milieu de journée: Pitta monte et le feu digestif fait rage. On peut avoir des problèmes ORL, des migraines, des nausées, froid et du mal à se lever, un transit trop rapide..., être joyeux, amoureux, enthousiaste, tonique, transporté... ou irrité, énervé, vindicatif, pressé.
L'étreinte mortelle du lierre Avec le changement, on peut être plus à l'aise avec des nourritures non fermentées: tsampa (farine d'orge grillée), polenta, châtaignes, kasha (sarrasin grillé), légumineuses locales (pois cassés, haricots, lentilles...), des produits laitiers, des parfums subtils ou modestes... Les fruits de saison semblent particulièrement appétissants: baies d'épine-vinette et d'églantines à l'acidité rafraîchissante et tonique, cormes et nèfles à la douce astringence, pommes et poires de garde...Petits trolls de mousse Les salades sauvages viennent à point pour réveiller ce qui dort: cressonnette ou cardamine, stellaire, violette, moutarde... et le raifort y met sa profondeur joueuse et fugace. On peut aussi profiter du cresson de saison, de la mâche, des laitues et batavia... et des cuissons au four: patates douces ou pommes de terre, racines, tartes sablées, gratins.
Au moment de la chaleur, parfois fugitive ou traversée de giboulées et d'arcs-en-ciel, on peut s'atteler aux gros travaux de la maison, reprendre son entraînement sportif, creuser le jardin, marcher... histoire d'éliminer un peu de feu, de transpirer, et d'évacuer toute rigidité. Déjeûner léger peut éviter les écoeurements dûs à la chaleur. Au besoin, une cuillerée d'alcool le matin à jeûn réveillera les énergies stupéfiées. Il vaut mieux éviter les stations immobiles au soleil, la sieste dans la chaleur, l'inactivité, la station prolongée devant un écran. Bientôt la pleine lune, qui s'annonce douce et inspirante, puis sans doute le retour du froid en toute fin de semaine.
DSCN5281__800x600_.jpg Propositions de menus:
Petits-déjeûners: compote de nèfles au miel, tsampa et infusion de menthes; soupe de légumes, pain noir, pesto de crucifères; Mont-Blanc, infusion d'aspérule et réglisse, compote de poires et clémentine; galettes de pois cassés au yaourt, sauce raifort et amandes, jus frais de pommes-poires ou jus d'églantines.
Déjeûners: salade sauvage, soupette de courge et angélique; gratin de kasha au safran et fromage frais, pesto de cresson; tarte sablée aux poireaux et aux épices, mâche aux noix.
Dîners: polenta au fromage, potée de haricots rouges, pesto; gratin d'épinards, pommes de terre en robe des champs, fromage; patates douces au four au beurre clarifié, soupe de pois cassés aux baies d'épine-vinette, pesto de cresson; panais, carottes et fenouils caramélisés au four, tatin d'endives, pesto aux ombellifères.

- page 1 de 15